Anne Paceo – Triphase

Jeudi 19 août – 20h30 – Salle Résonance

Leonardo Montana : piano
Joan Eche-Puig : contrebasse
Anne Paceo
: batterie

 

Leader et compositrice fertile Anne Paceo a su inventer un style singulier et identifiable dès les premières mesures. En témoignent ses 3 Victoires de la musique, «Artiste jazz de l’année» en 2019, «Artiste jazz de l’année » en 2016, « révélation jazz » en 2011, et sa discographie prolixe, qui l’ont emmenée jouer dans 45 pays sur les 5 continents. Avec six albums et deux EP à son actif Anne Paceo se joue des codes et des styles, mettant un point d’honneur à briser les frontières et rechercher des alchimies très particulières entre les musiciens qui composent ses groupes. Triphase nait en 2005 de la rencontre avec Leonardo Montana (piano) et Joan Eche-Puig (contrebasse) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Le trio enregistre alors deux premiers albums de Anne, « Triphase » en 2008 et « Empreintes » en 2012. Les deux opus rencontrent alors un franc succès aussi bien après du public que de la presse. Jazzmag disait alors à propos de l’album Triphase : « premier disque subtilement mis en son, d’une jeune batteuse avec qui le monde du jazz va devoir sérieusement compter ». 15 ans plus tard, le trio a joué dans dans les plus grands festivals du monde entier, du Chili à Taiwan, en passant par l’Indonésie, l’Allemagne, le Vietnam, le Portugal, la Côte d’Ivoire, le Brésil, l’Algérie, le Brésil, Haïti, le Myanmar, le Luxembourg, et évidemment la France. Trio dans la musique, trio dans la composition, nos trois camarades déroulent une vrai couleur et expriment une originalité et une identité très fortes. La musique du trio s’inspire des cultures du monde, des rencontres, des voyages, donnant ainsi une musique généreuse et lumineuse qui fascine le spectateur à chaque concert. Fraîcheur, plaisir du jeu et de l’échange, mélodies et thèmes qui restent gravés à la première écoute, chaque concert est un conte musical où se révèlent trois belles personnalités.

«Remarquable» télérama

« Un dialogue d’égal à égal, où l’écoute et le respect vous font comprendre ce qu’est l’art du trio. Une vraie richesse d’écriture» citizen jazz

« Un jazz moderne, généreux et très original » batterie mag