Jacky Molard / Fr

Vendredi 17 aout – 20h30 – Salle Nougaro

Line up /
Jacky Molard, Violon
Hélène Labarierre, Contrebasse
Yannick Jory, Saxo
Janick Martin, Accordéon

La vie ne tient qu’à un fil. Jacky Molard et ses amis en sont de magnifiques funambules. Le quartet atteint ici une forte cohérence où se fondent idéalement les différents oligo-éléments de son univers…De Gigues Bretonnes en danses tsiganes hypnotiques, ces improvisateurs débridés explosent les thèmes traditionnels dans une tempête de sons saturés, de ruptures de rythmes et d’emballements passionnés, où pas une seconde le swing ne faiblit : un voyage haletant !

Chronique Jazzmagazine

« Le leader est à la manœuvre, avec un violon qui s’est dégourdi dans les fest-noz, s’est affiné en Irlande et s’est encanaillé dans les Balkans, plus l’utopie improvisée du jazz et les images mentales que supposent tous ces voyages. Elles irriguent l’écriture du répertoire qui, passée elle aussi par la Bretagne, l’Irlande, les Balkans et même l’Espagne du 15ème siècle, trouve son climax dans une longue suite finale inspirée de l’Ecosse justement et de ses pibrochs. Le saxophoniste Yannick Jory (soprano et alto) associe des compétences d’improvisateur à une maîtrise de l’ornementation instrumentale traditionnelle dont la mécanique du saxophone ne permet pas aisément de reproduire la nervosité et la légèreté. Janick Martin fait des prodiges sur sa petite boîte à frissons, un diatonique, presque un jouet, qu’il fait bouillir comme une marmite, dont il tire les improvisations les plus folles, les rythmes les plus entêtants, les mélodies les plus poignantes et des longs bourdons qui portent les moments d’accalmie, pendant qu’Hélène Labarrière ramène de ce qu’elle appris dans le jazz moderne pour faire groover cette musique, développant – le sait-elle – quelque chose qui naquit il y a une quarantaine d’année dans le folk rock anglais avec le bassiste Ashley Hutchings au sein de Fairport Convention et surtout du premier Steeleye Span, avec le guitariste Martin Carthy. » Franck Bergerot – Jazzmagazine