SAMEDI 20 AOÛT · 23H30 [Le Bal Monté]

Gael Champion kayamb, chant
David Doris congas, sati, chant
Margaux Delatour chant guasa
Océane Gado chant, triangle
Luc Moindranzé chant, roulèr, congas
Cindy Pooch chant
Hadrien DosSantos chant, sati, bobre
Jonathan Volson chant, roulèr, congas

Fruit de l’esclavage, le ‘’maloya’’ fut longtemps cantonné à des fêtes clandestines, les kabars, où les esclaves affirmaient leur désir d’indépendance dans une musique rituelle de transe. Ti’Kaniki poursuit ce processus de transmission au sein d’un groupe sans chanteur fixe, sans instruments harmoniques, dans la tradition des premiers kabars. Tout le monde chante et joue des différentes percussions. C’est une approche unique dans le «maloya’’ actuel. Ti’Kaniki se singularise aussi par les apports de cultures exogènes (Cameroun, Colombie..).