Vocal Bardak

Samedi 18 aout – 11h30 / 14h30 – Chapiteau – Gratuit 

Le Vocal Bardak est un collectif de chanteuses, un groupe de femmes, de citoyennes d’ici et du monde.
L’idée de ce collectif émerge lors du mouvement social de 2016 : en mai, alors que nombre de français descendent dans la rue pour lutter contre la loi travail, naît l’idée que peut-être que notre atout, notre talent, notre passe-temps ou notre métier – le chant – pourrait être un moyen de lutter, de s’inscrire dans une politique locale et raisonnée (!) et qu’après tout, pourquoi ne pas se réunir pour mettre nos voix en accord avec nos causes ?
Le collectif « Vocal Bardak » se forme donc en novembre 2016. Il naît de la rencontre de plusieurs chanteuses venant d’horizons musicaux différents, qui se retrouvent autour d’un même projet : chanter citoyen. L’idée étant de travailler de manière presque uniquement vocale divers morceaux, apportés par toutes. Et oui, touTES, à l’heure du débat sur l’écriture inclusive, sachez que le Vocal Bardak est un ensemble uniquement féminin !
Aujourd’hui, notre répertoire – choisi collectivement – s’inscrit dans une dynamique de transmission populaire : certains morceaux n’ont pas de message à proprement parler politique, mais ils sont issus d’une longue route, chargés d’un passé, d’une transmission générationnelle et sont le fruit d’une histoire populaire. D’autre en revanche sont des hymnes à la révolution, à la rébellion, et honorent des peuples opprimés et des combats passés. C’est le cas, par exemple, de Santa Bárbara, un hommage aux mineurs asturiens, de Come out you black and tans, un chant irlandais chanté sous l’occupation britannique de l’Irlande ou encore de la Complainte des sardinières, chant qui relate poétiquement la révolte des « Pen sardine » de Douarnenez, sans parler encore d’ El pueblo Unido, dont vous connaissez plus que probablement l’histoire !
Ce collectif s’inscrit aussi dans une démarche solidaire, puisqu’il est au centre de plusieurs concerts de soutien à des causes qui nous tiennent à cœur. Nous sommes aussi dans une dynamique de proximité : nous intervenons en Bretagne, pour des associations connues des unes, des autres, ou découvertes au cours d’un concert, des festivals émergents etc. Nous somme ancrées dans le paysage breton. L’idée initiale est celle d’un collectif « mouvant », c’est-à-dire disponible pour des concerts au profits d’associations diverses, mais aussi de chanteuses qui s’installent sans qu’on le leur demande (marche contre Bayer-Monsanto, rassemblements contre l’expulsion de sans-papiers, manifestations pour un accueil digne des étrangers en France…).
Enfin, Bardak, c’est la traduction de « bordel » en bulgare -bordel, spectacle, Bourdieu, La Roche Foucault… on garde ça pour une prochaine page culturelle !-. Alors oui, on gueule, on ouvre grand la bouche, pour chanter, râler ou rire, on décide d’un truc puis on en fait un autre, mais surtout on s’installe là où l’on veut et quand on le veut, parce que le ré-investissement de la place publique par l’art est un combat de chaque jour. Le collectif « Vocal Bardak » se forme en novembre 2016. Il naît de la rencontre de plusieurs chanteuses venant d’horizons musicaux différents, qui se retrouvent autour d’un même projet : chanter citoyen. L’idée étant de travailler de manière presque uniquement vocale divers morceaux, apportés par toutes.